La saturation en oxygène dans le sang

L'oxygène

L'oxygène est un gaz indispensable à notre survie, qui doit être présent en quantité suffisante dans notre organisme pour un fonctionnement optimal des organes. La saturation en oxygène est une valeur permettant de s'assurer que les globules rouges sont suffisamment chargés en cet élément gazeux.

Le corps humain a besoin d’oxygène afin d’assurer son fonctionnement normal. Mais il ne suffit pas d’avoir un bon système d’échange au niveau des poumons pour que les cellules reçoivent l’oxygène dont elles ont besoin. Il faut également un système de transport pour l’amener à bon port. Ce sont les globules rouges qui assure ce transport. Ils sont composés à 33% par une protéine appelée hémoglobine.

Chaque molécule d’hémoglobine porte quatre atomes de fer, qui peuvent chacun se lier à une molécule d’oxygène. Lorsque l’oxygène se lie au fer, le globule rouge est « chargé » en oxygène et prend une couleur rouge vif. On parle d’oxyhémoglobine. Une fois que l’oxygène a été apporté aux tissus, le globule rouge est quasiment déchargé de son oxygène et on parle alors de désoxyhémoglobine.

L'oxymètre de pouls est l’appareil qui va servir à mesurer le taux de remplissage de ces bus et donc l’oxygénation adéquate des tissus.

La Saturation en oxygène

Afin de vérifier la bonne oxygénation des tissus, on mesure quantité d’oxygène que les globules rouges transportent, c'est la saturation en oxygène.

Attention à ne pas confondre :

La saturation en oxygène (SAO2)

C'est la mesure de la saturation de l’hémoglobine par prélèvement de sang artériel. Cette seconde technique nécessite un acte pratiqué par un médecin ou un infirmier. C’est à l’heure actuelle la seule technique qui permet une mesure fiable et définitive des gaz du sang.

La saturation pulsée en oxygène (SpO2)

C’est la saturation de l’hémoglobine en oxygène par oxymétrie de pouls. 

Un outil, l'oxymètre de pouls ou saturomètre, permet d'avoir une approximation de la saturation artérielle en oxygène, sans recourir à une prise de sang. À travers la peau, il mesure plus exactement la saturation pulsée en oxygène (SpO2), reflet plus ou moins parfait de la SAO2.

Les valeurs de ces mesures s’expriment en pourcentage.

Résultat de SpO₂ en %

      

Diagnostic

99 - 94

 

Plage normale

94 - 90

 

Plage réduite (visite médicale recommandée)

< 90

 

Plage critique : consulter impérativement un médecin ou appeler les secours

Ce tableau ne s’applique PAS aux personnes atteintes de certaines maladies préalables (par ex. asthme, insuffisance cardiaque, maladies des voies respiratoires) et en cas de séjour à des altitudes supérieures à 1500 mètres. Si vous souffrez déjà d’une maladie, consultez toujours votre médecin pour l’évaluation de vos résultats. 
En cas de doutes sur vos résultats, contactez votre médecin.

Le cas particulier de la montagne

La saturation en oxygène varie aussi en fonction de l'altitude. Au fur et à mesure qu'on monte en altitude, vers le sommet d'une montagne, l'air contient de moins en moins d'oxygène. C'est parce que la pression de l'air diminue.Quand la pression est plus faible, un même volume d'air contient moins de molécules, donc moins d'oxygène.

Le tableau suivant vous informe des effets des différentes altitudes sur la valeur de la saturation pulsée en oxygène ainsi que leurs conséquences pour l’organisme humain. 

CHUTE DE SATURATION PULSÉE EN OXYGÈNE EN FONCTION DE L’ALTITUDE

Altitude

Résultat de SpO₂ en %

   

Conséquences pour la personne

1500 - 2500 m

> 90

 

Pas de mal des montagnes (en général)

2500 - 3500 m

~ 90

 

Mal des montagnes, adaptation recommandée

3500 - 5800 m

< 90

 

Apparition très fréquente d’un mal

des montagnes, adaptation impérative

5800 - 7500 m

< 80

 

Hypoxie sévère, seul un séjour limité dans le temps est possible

7500 - 8500 m

< 70

 

Danger vital aigu immédiat

Ce tableau ne s’applique PAS aux personnes atteintes de certaines maladies préalables (par ex. asthme, insuffisance cardiaque, maladies des voies respiratoires) et en cas de séjour à des altitudes supérieures à 1500 mètres. Si vous souffrez déjà d’une maladie, consultez toujours votre médecin pour l’évaluation de vos résultats. 
En cas de doutes sur vos résultats, contactez votre médecin.

Comment bien prendre la mesure avec un oxymètre de pouls

  • Enlever le vernis sur les ongles et les faux ongles car le résultat peut être faussé.
  • Installer le capteur de préférence sur les doigts ou les orteils mais non sur le pouce ou le gros orteil.
  • Positionner le capteur de manière à ce que la lumière soit sur le dessus de l’ongle et le photo-détecteur en dessous du doigt ou de l’orteil.
  • Réchauffer les extrémités des membres, s’il y a lieu, afin d’obtenir un meilleur signal de la pulsation.
  • Réduire l’éclairage, car une lumière trop forte fausse le signal

Certaines situations risquent de modifier le résultat : baisse de l’hémoglobine, hypoperfusion périphérique, médicaments vasoconstricteurs (adrénaline), hypovolémie, hypothermie, agitation.

Retrouvez le choix de notre pharmacien : 

L'Oxymètre de Pouls sans Fil Connecté Bewell MyOxy